GUIDE - Road trip au Portugal

Début Juin, je suis partie au Portugal; un road trip sur 7 jours, de Porto à Lisbonne.

Un séjour riche en inspirations et découvertes.

Une chose est sûre, j'ai été plus que charmée par la douceur de vivre et l'authenticité qui y règne; habitants, façades défraîchies,

linge au balcon... et bien sûr les fameux azuléjos! :)

Note: 9/10

Hall supérieur de la gare, aéroport de St Exupéry.

JOUR 1 et 2: Porto

Hall de la gare centrale de Sao Bento.

Nous ne sommes pas arrivés par la gare centrale de Sao Bento, mais son grand hall en vaut le détour.

Ponctuée de fresques d'azuléjos, cette gare d'inspiration française est juste une merveille.

La ville en elle même est assez disparate, et alterne entre monuments remarquables, belles façades, à d'autres plus ou moins dans le jus de l'époque (voire abandonnées). Les murs et les portes font en tout cas le bonheur des artistes de rue en s'adonnant aux grafitis, qui font partis intégrante du décor de Porto.

Nous sommez redescendus par la rua Santa Catarina, la rue commerçante (équivalent à la rue de Ré pour les Lyonnais),

pour nous diriger vers le port de Gaïa.

Faites une visite des caves de Porto. Elles se trouvent toutes en face. Nous avons opté pour la maison Sandeman. Superbe visite avec un guide habillé à l'image de leur logo; cape noire et grand chapeau (tel Zorro!), qui a su nous transporter dans leur histoire.

Accordez vous un petit verre en terrasse dans l'un des nombreux cafés-bars qui longent le bord de port, pour gouter à la très répandue caîpirinha,

le cocktail à la mode brésilienne!

Le port de Gaïa.

En bref, j'ai adoré Porto, (peut être même plus que Lisbonne), une ville authentique, à taille humaine, où le mélange des genres est bien présent! Les styles architecturaux se mélangent, un esprit Palm Springs d'un coté de la rue, une ambiance Havane au détour d'une autre.. La mama qui fait griller sa sardine dans la rue.. De l'authenticité je vous dis! ;)

Visite du Palacio da Bolsa

(Palais de la Bourse), Porto

Les couloirs du Palacio.

Une merveille architecturale à ne pas louper!

Logé dans un bel édifice néoclassique, les salles s'articulent telle une galerie, autour d'un patio (la salle des nations), surplombée d'une majestueuse coupole de verre.

Je vous recommande de faire la visite guidée de 30 minutes (en français.. si comme moi, votre portugais se limite à "Bonjour", "Merci" et "Au revoir"..!)

Chaque salle à sa propre ambiance, mais le clou de la visite reste la salle de bal (le salao arabe ou salon arabe). Son décor mauresque de stuc est recouvert de 18 kilos d’or!

Les détails architecturaux et ornementations omnipresents sont impressionnants. Moulures, boiseries, marqueterie..

Un travail d'une rigueur et d'une qualité qui laisse sans voix.

JOUR 3: Bucaço et Tomar

Mata Nacional e Palace do Buçaco

(Parc National et Palace de Bassaco)

Les arcades du palace.

Une vraie forêt tropicale avec des palmiers fougères, des lacs, des fontaines, des chapelles en ruines et surtout un majestueux escalier en pierres à travers lequel s'écoule la rivière. On se croirait presque en Asie..

Le palace, ancienne villégiature royale, de style néo-manuelin, est d'une richesse ornementale incroyable; telle une pièce montée!

L'intérieur n'en n'est pas moins travaillé; plafonds à caissons, colonnes, lustres, et jeux de lumières confèrent à ce lieu une atmosphère des plus somptueuses. Un vrai coup de coeur!

Arrivée dans notre AirBnb, à Tomar. Un ancienne ferme bourgeoise du XVIIIe siècle.

Jusqu'ici, quand j'utilisais une clé comme celle-là, c'etait pour me rendre à ma cave..

Début de soirée dans Tomar, une charmante bourgade, avec son centre piétonnier dominé par sa place à damiers, et bordé par un fleuve.

Le monument le plus connu de Tomar reste le Couvent du Christ qui surplombe la ville et que nous visiteront le lendemain matin.

Nous avons dîné dans une taverne médiévale; la Taverne Antica; absolument génial! Des plats d'une saveur exquise, un personnel attentionné

(et drôle), une vraie ambiance qui nous transporte au Moyen-âge! Une de nos meilleures soirées du séjour (et pourtant je ne suis pas fan du Moyen-âge

à la base..!).

JOUR 4: Tomar, Fatima, Bathala et Obidos

Visite du Covento de Cristo

(Couvent du Christ), Tomar

Cour intérieure du cloître.

La forteresse des Templiers, du XIIe s. Chapelles, cloître, salle capitulaire de divers styles... Gothique, Manuelin, et Renaissance se mêlent à merveille.

On se balade avec les yeux rivés aux plafonds et murs, tellement les fresques et ornementations (et azuléjos) sont omniprésents!

La façade de l'église est une véritable beauté manueline (enchevêtrement de cordages, d'algues, de coraux et de filets)

qu'on pourrait admirer des heures.

Nous avons ensuite quitté Tomar pour rejoindre notre prochaine étape: le sanctuaire de Fatima.

Un lieu de culte, véritable centre de dévotion et de pèlerinage pour les catholiques du Monde entier, à l'image du Vatican. Ce site fut bâti à l'endroit même où se trouvait des pâturages que gardaient trois enfants de bergers lorsque la Vierge Marie apparu devant eux, en leur révélant trois secrets, le 13 Mai 1917.

Sanctuaire de Fatimà.

Aux alentours, des boutiques et encore des boutiques de souvenirs exposant cierges et statuettes à l'effigie de la Vierge.

Nous avons poursuivi notre route en direction de Bathala, pour admirer son monastère, chef d'oeuvre d'architecture manueline là encore,

où les décors sont sculptés dans la pierre aussi finement que de la dentelle.

En debut de soirée, nous sommes arrivés à Obidos, ce petit village de carte postale, fortifié, et aux allures de cité grecque; facades blanches,

soulignées d'un bandeau de couleurs (bleu et jaune, voire vert). Rues pavées, une douceur de vivre et un calme reposant... Ah non, il y a un petit air d'accordéon au loin! ;)

La Casa do Relogio, notre auberge pour la nuit.

Sur les remparts de la ville.

Ici, pas de règle de sécurité, on peut marcher sur les remparts librement (au risque de tomber dans le jardin du petit papi juste en dessous!).

Alors on longe le mur, c'est plus sûr!

Le coeur de la ville se limite à la rue centrale qui regorge de boutiques artisanales, où l'on trouve chapeaux, sacs à main ou éventails en liège; un materiau typique du pays. Mais ce qu'il faut absolument goûter et rapporter d'Obidos, c'est la Ginjinha; une liqueur de cerise au goût subtil et puissant, que l'on déguste dans une coupelle en chocolat! Mariage exquis. Tous les restaurants la propose à 1€, sur place ou dans la rue.

JOUR 5: Sintra

Collines verdoyantes, forêts au fougères et aux lichens couverts de rosée, jardins exotiques et somptueux palais, Sintra semble tout droit sorti d'un conte de fées.. Prévoyez la journée complète (et du repos derrière..!) pour visiter le site.

Palácio e Parque Nacional da Pena

L'exterieur

Aux allures de décor d'Aladin, le Palacio da Pena domine la coline par ses couleurs vives et son excentricité.

On parcours les dédales du parc jonchés de verdures, palmiers, lacs, monuments, vestiges..

Une veritable parenthèse enchantée.

L'interieur

L'intérieur est juste somptueux. Encore une fois, des décors à foison d'une finesse remarquable, qui laisse sans voix.

Castelos dos Mouros

Pour finir de nous achever, nous avons continuer notre marche sur les remparts du château (enfin, ce qu'il en reste).

Une balade de 2 km, avec des points de vue impressionnants sur la colline de Sintra et son Palais.

Notre voiture étant garée à l'autre bout du parc, nous avons pris un Tuk-Tuk, et croyez moi quand le monsieur vous demande d'attacher la ceinture avant de partir, vous comprenez mieux pourquoi une fois en route! On a bien rigolé en tout cas. A tester vraiment!

Palacio e Parque de Monserrate

D'inspiration mauresque, ce palais est une véritable folie romantique. On commence la visite par son petit parc (30 ha!), et ses jardins à l'anglaise où nombre d'espèces exotiques se mêlent et s'entremêlent..

JOUR 6 et 7: Lisbonne

Panorama depuis l'ascenseur.

Des rues piétonnes hautement touristiques de la Baixa aux ruelles pittoresques des quartiers de l'Alfama, Lisbonne se parcourt de long en large, et surtout en diagonal! (Ca monte, ça descend, ça remonte à nouveau..).

Heureusement quand les jambes ne suivent plus, le tramway N°28, traverse le centre historique de la vile,

en passant devant les principaux spots intéressants à visiter.

La vue au dessus des toits vaut le coup d'oeil. Prenez l'ascenseur (elevador da Santa Justa) au style néogothique qui vous rappelera sans doute une grande dame de fer bien connue du Monde entier..

Elevador da Santa Justa

Des petits restos et bars bohèmes aux fêtes de rue tardives, nos repas (principalement à base de Bacalhau, la morue, la spécialité du pays),

ont été un vrai moment de convivialité et partage.

Mention spéciale pour notre dîner en bas de chez nous le soir de notre arrivée: poissons grillés à la bonne franquette; demi bidon servant de barbecue, capot de voiture en guise de plan de travail, nappe aux couleurs de Cochonou, son du Fado.. Le décor est planté!

Nous avons partagé la table avec un couple de français, le tout, autour d'une bonne Sangria..

Merveilleuse soirée.

Belèm

Quartier de Lisbonne

La torre de Belém

"You should go to Belém" m'avait on dit..

Eh bien, nous y sommes allés, et avons forcement fait une halte Petit Déjeuner dans l'authentique pâtisserie artisanale Pasteis de Belem, spécialisée dans le Pastel de Nata, sorte de flan pâtissier typique du Portugal, et réputé être le "meilleur au monde" selon The Guardian.

Juste à coté, on peut admirer le monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jeronimos), le plus beau monument de Belèm.

La fameuse tour de Belèm, quant à elle se trouve quelques centaines de mètres plus loin, vers la jetée. Alors deux options s'offrent à vous: vos pieds, ou un des nombreux Tuk-Tuk (encore) qui vous attendent devant le monastère...

Il est bientôt l'heure de plier bagages.. Avant de partir, nous sommes allés faire un tour au Time Out Market (Mercado da Ribeira).

Niché au coeur de belles halles, ce marché regroupe étals alimentaires d'un coté et vaste cantine ambiance "tapas de qualité" de l'autre. Une vingtaine de restaurants de qualité. On choisi, on emporte et on s'installe sur les grandes tables situées au centre.

Puis direction, l'aéroport... Il est temps de rentrer sur Lyon.

Noushka Arkitect © 2020 - All rights reserved

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle