VOYAGE - Road trip en Andalousie


Oh les jolis ponts du mois de Mai..!

Et cette année nous avons été gâtés! L'occasion de s'accorder un peu de douceur dans les terres andalouses en quête de soleil et d'architecture riches de civilisations..

10 jours

De Seville à Malaga, en sillonnant la route des villages blancs, sans oublier le crochet par la cote et la sublime baie de Cadiz..

Son Histoire, ses Traditions et son Art de Vivre m'ont definitivement conquise!

La belle Andalouse cache bien des merveilles..


Detail porte cochere avec frappe porte traditionnel.

JOUR 1 et 2: Séville

Malgré une arrivée et une première journée sous la pluie, Séville nous a séduit. La ville regorge bien des trésors; entre son Alcazar et ses jardins luxuriants, sa cathédrale, ses dédales de ruelles, ses bistrots typiques appelés "bodegas" où se régaler des traditionnels tapas, ou encore ses spectacles de Flamenco!

La Plaza de Espana reste pour moi (avec l'Alcazar), un des lieux les plus majestueux de la ville, sorte de petite Venise, où les azulejos sont à l'honneur; immanquable!



Prolongez votre balade jusqu'au parc de Maria Luisa, où ses jardins sont un délices des sens; fontaines, sculptures, arcades en fleurs, calèches et palais en font un véritable paysage de conte de fées!


Perdez vous dans les ruelles du Santa Cruz, pour tomber sur des places au charme fou.

Le soir, assistez à un spectacle de flamenco dans l'un des tablaos, sortes de cabaret, avant de regagner le quartier de la Cathédrale qui regorgent de restaurants et bodegas en tout genre, mais attention aux attrapes touristes!

Pour sentir des sentiers battus, le quartier de Triana m'a particulièrement charmé; ses façades colorées, ses balcons luxuriants de verdure, son marché couvert, ses bars; ce quartier populaire et bien moins touristique nous fait davantage se sentir Sevillans.


Les façades colorées du quartier de Triana.


Le Guadalquivir et la Torre del Oro.

Rejoignez l'autre rive pour longer le fleuve du Guadalquivir et poser devant le Torre del Oro , avant de faire le tour de l'Arène, ou mieux; assister à un spectacle de torero si vous en avez la chance car les tickets se réservent longtemps à l'avance et sont assez onéreux.


Le tour des arènes.

Allez faire un tour au Mercado Lonja del Barranco, l'equivalent des Halles de Paul Bocuse pour les lyonnais; un marché couvert baigné de lumière avec des plats en vitrines alléchants; leur prix un peu moins..



Visite de l'Alcazar

Seville

Les couloirs du Palacio.

Une merveille architecturale à ne pas manquer!



JOUR 3: Cordoue

Dimanche, 9h10 : départ en train pour Cordoue, un des joyaux de l’Espagne, à seulement 45 min de Séville.


Nous sommes tout début mai, et c’est la période où toute l’Andalousie célèbre la Croix de Mai. Partout, les croix sont décorées de fleurs ; des guinguettes sont installées à différents endroits de la ville ; l’occasion de se retrouver autour d’un verre. Les croix de Cordoue sont les plus originales et somptueuses que compte la région.

Nous avons eu la chance d’assister à la splendide parade des chars fleuris, où la tradition veut que l’on se « jette des fleurs » ! Un chouette moment de franche camaraderie !



A midi, (ou plutôt 14h30 voire 15h…) faites un tour au Food Market El Mercado de la Marquesa, un charmant patio aux allures de cantine, où se restaurer sur le pouce de manière qualitative, en goutant aux saveurs du monde.

Entamez une balade digestive le long Guadalquivir, pour en admirer l’Alcazar.

Traversez le pont romain où un délicieux petit air d’accordéon vous transportera littéralement quelques instants hors des terres andalouses avant d’atteindre la Torre de la Calahorra et d’en contempler la ville en arrière plan.

Visite de la Mosquée Cathédrale

Cordoue


La forêt de colonnes.


La splendeur du gothique.

Immanquable à Cordoue, la Mosquée Cathédrale, une merveille architecturale, où influences arabes et gothiques se côtoient. Une véritable forêt de colonnes et d’arcs, semblant infinie. Un subtil jeu d’ombres et de lumières qui créé une atmosphère magiquement irréelle.

Le chœur de la cathédrale, est tout aussi spectaculaire ; plafond a caissons gothiques, stucs, stalles baroques, une beauté qui laisse sans voix.

JOUR 4: Jerez de la Frontera & Cadiz

Jerez

Le temps de refaire sa valise et de récupérer notre voiture de location (décapotable pour profiter pleinement des routes andalouses..), nous voici en direction de Jerez de la Frontera, situé à 1H10 de Séville, une charmante bourgade avec sa face A et sa face B…

La face A : façades ornementées, belle architecture colorées, petites places pavées, où il fait bon siroter un verre en terrasse..

Et puis la face B : aux allures d’après guerre.. Murs déconstruits, façades fantômes, places abandonnées.. Surprenant contraste !

Ne manquez pas d’admirer l’architecture de l’Alcazar, et la Cathédrale.



La face A; charmantes places, belles façades..


La face B; façades délabrées et places abandonnées..

ll est déjà 15h; l’heure de trouver un petit endroit sympa où se restaurer. En s’éloignant un peu du centre, au détour d’une ruelle, nous sommes tombés sur une bodega typique ; Jambonneaux pendus, locaux accoudés au comptoir.. Le patron nous offre même l’apéritif local ; le fameux vin de Xeres, à la robe ambrée. Nous avons commandé plusieurs tapas ; queue de taureau (oui oui !), poulpe a la galicienne, empanadas, tortillas, un bon mix pour gouter aux saveurs locales ! Un regal.


A l'heure de l'apéro, avec les locaux, dans une bodega traditionnelle.

Cadiz

Apres une pause glace en terrasse, il est temps de reprendre la voiture pour rejoindre la belle… de Cadiz ! Un petit air de cote d’azur, qui m’a fait penser à Nice avec sa belle promenade le long du front de mer. Places à damiers, bustes sculptés, fontaines de faïences, arbres baobabs, … et puis, ce coucher de soleil depuis l’Alameda Marques de Comillas... un paysage de carte postale. Coup de cœur assuré.


Coucher de soleil sur Cadiz.

Nous avons logé dans un charmant petit hôtel en plein centre, Hotel Centro Sol, où le gérant aux allures de capitaine Haddock nous reçoit sur un ton « rustique » (ca devait être un marin, pour sûr!). Le temps de défaire nos valises, et nous arpentons les rues étroites aux façades toutes habillées de micro vérandas esprit bow window. Sublime architecture à l’esprit anglais que j’affectionne particulierement.

La recherche d’un petit resto est toujours l’occasion d’arpenter la ville de long en large avant de se perdre dans ses petites ruelles et de « tomber » sur la plazuela del tio de la tiza, où locaux et touristes de passage s’attablent autour de délicieux plats de poissons. Esprit bonne franquette !


La plazuela del tio de la tiza.

Le lendemain matin, nous avons eu le droit au traditionnel PDJ andalous ; une tranche de pain grillé assaisonné d’une huile d’olive et un concassé de tomates, et un café ! Un peu rude pour moi, qui aime un breakfast plutôt protéiné et fruité !

JOUR 5: Arcos de la Frontera & Zahara

Arcos de la Frontera

10h30 :

Nous prenons la route des villages blancs pour en rejoindre le premier; Arcos de la Frontera ; une ville perchée sur son piton rocheux ; où les façades blanches vous aveuglent. Mieux vaut se garer à l’entrée de la vieille ville pour ne pas se retrouver à manoeuvrer dans les ruelles étroites et pavées (et qui plus bien pentues !). Après 15 min de marche en plein cagnard, nous arrivons au sommet du village, le coeur de la vieille ville. Nous déjeunerons dans une « taberna » authentique à la décoration très Corrida ; la Taberna Jovenes Flamencos ; une adresse ultra recommandable ; accueil des plus sympas, des plats locaux, emplacement agreable.


Nous poursuivons la visite, toujours sous le charme de ces petites rues, et de ces nombreux patios et tout particulièrement celui d’un ancien palais ; le palais des marquis de Torresoto, datant du 17e; une beauté classique dont on ne se lasse pas.


Le patio du palais des marquis de Torresoto .

La tour imposante de l’église de Santa Maria veille sur la ville. Un peu plus en contrebas de la place de l’église, une terrasse panoramique offre un superbe point de vue sur la vallée environnante et le village.

Un calme déconcertant veille sur la ville, et les touristes se font rares, ce qui rend la visite bien agréable.

Zahara

18h :

Arrivée au village étape du soir; Zahara de la Sierra ; un véritable petit village enchanteur perché là encore sur sa colline.

Nous avons logé à l’hôtel Marques, charmant petit hôtel à la déco traditionnelle, et aux influences indiennes (dues au passé de la ville). La chambre s’ouvre sur un petit balcon offrant un magnifique point de vue sur les montagnes environnantes et la place du village. Contemplation de ce coucher de soleil à la douce lumière ambrée, comme si le temps semble s’être arrêté ; les oiseaux chantent, les locaux s’esclaffent au bar du village. Une douceur de vivre apaisante et ressourçant. Un des ces instants magiques qui ponctua notre séjour.


Vue depuis le balcon de notre chambre .

Le soleil tombe, le temps de parcourir les rues et d’en admirer les façades et portes (passion portes oui !) , et il est l’heure d’aller se restaurer au restaurant bar, (un des seuls) sur la place du village au pied de l’église baroque Santa Maria de Mesa. Le match de foot de ce soir là ne manqua pas de rajouter de l’ambiance au bar d’à coté ! On se sent délicieusement locaux.

Un veritable coup de cœur pour ma part !



JOUR 6: Juzcar & Ronda

Lendemain matin 8h :

Petit déjeuner (continental cette fois !) dans le patio de l’hôtel, baigné de lumière. Nous profitons d’une ballade matinale sur les hauteurs du village pour en admirer la vue sur le réservoir (et s’offrir une petite séance de sport), avant de repartir direction… le village des schtroumpfs ! (oui oui !).

Juzcar

Impossible de se tromper, un village bleu apparaît au loin, c’est bien Juzcar, le chef lieu des personnages bleus bien connus de tous! Un délirant village au calme déconcertant ; à se demander où sont les habitants ?! Ici (et comme bien souvent jusqu’à là), pratiquement pas de touristes, il faut dire que ce village n’est que rarement répertorié dans les guides touristiques. Un village qui vaut le détour si vous avez le temps, le tour du village ne vous prendra que 1h grand max.


Ronda

En fin de journée, nous arrivons à Ronda, une ville érigée sur un plateau rocheux, bien connue pour son exceptionnel « pont neuf » présent sur toutes les cartes postales. Il offre une vue imprenable sur la vallée du Guardiaro et du Sierra de Grazalema. Et permet de rejoindre le cœur de la vieille ville arabe ; ruelles pittoresques où se concentrent musés, églises, couvents et demeures seigneuriales.


Apres avoir sillonnés la vieille ville, éreintés, nous sommes allés boire un verre et sommes repartis avec l’addition la moins chère de tout notre sejour ; 1€ « l’agua con gas » (Perrier tranche !), et 1€ la bière locale ! Imbattable.

Notre hôte Airbnb nous a recommandé un bar a tapas excellent ; Entre Vinos et pas déçus ! Excellente sélection de vins, et des tapas qualitatifs. Une belle soirée.

JOUR 7: Ronda & Setenil de las Bodegas

Lendemain :

Réveil dans notre Airbnb baigné de lumière, avec vue sur les remparts de la ville. Apres un petit-déjeuner pris en contrebas du pont neuf, nous poursuivons notre visite de la « Ciudad » (la vieille ville). Sur le chemin des arènes, nous passons devant un atelier d’artiste graveur-peintre Grabados Somera. Les murs exhibent de très belles affiches aux couleurs chaleureusement andalouses. Conquis par le savoir faire et l’originalité des oeuvres, nous repartirons avec deux affiches chacun et le souvenir d’une belle rencontre humaine d’un artisan passionné.

11h30 : L’heure de repartir sur les routes, en direction de notre prochaine étape ; Setenil de la Bodegas.

Setenil de las bodegas

Impressionnant village troglodytique, où les maisons a flanc de rocher semblent être écrasées par le poids des collines.


Encore un village très calme, qui vaut son petit détour ! N’hésitez pas à jeter un oeil au hall d’entrée des immeubles ; toujours bien décorés avec des carreaux type azulejos ;)


Alora

Fin de journée, nous arrivons dans notre gîte d’étape situé à Alora, La Finca Bianca, tout près de Caminito del Rey pour être prêt à parcourir le site le lendemain.

Nous profitons de la belle piscine et du jardin luxuriant pour se reposer un peu avant d’aller dîner au resto. Hôte charmant, une adresse que je vous recommande vivement !

JOUR 8: Caminito del Rey

L’ancienne "via ferrata la plus dangereuse au monde".

Car avant 2013, il fallait longer les falaises sur des passerelles de béton assez étroites et délabrées. Depuis, rien de très dangereux, les 6,6 km de parcours sont entièrement sécurisés et permettent de profiter pleinement de la grandeur du site.


Petit esprit « Grand Canyon » sur la plateforme de verre où seulement 4 personnes max sont autorisées !

A faire vraiment !





JOUR 9: Malaga

Malaga s’est avéré être une belle surprise car ce n’était pas une ville de choix mais notre point de retour sur Lyon. Une ville de bord de mer à l’image de Cannes avec son esplanade et port de bord de mer. Ses jardins luxuriants et son Casino.


Chouette découverte de l’Alcazaba, ancien palais fortifiée musulman perché sur sa colline, loin du tumulte de la ville. Un parcours enchanteur à s’en perdre dans les dédales des jardins du palais, jalonnés de portes fortifiées à arcs romains en fleurs. L’esplanade offre une vue superbe sur la ville et le port du haut des murailles.



Poursuivez votre balade jusqu’au château de Gibralfaro, perché sur les hauteurs, et admirez le magnifique point de vue sur la ville et les arènes. Baladez vous sur les remparts des vestiges du château et succombez à la fraicheur d’une glace une fois au sommet. La descente n’en sera que plus facile ! Elle mène au Paeso del Parque, sublime jardins botaniques où la végétation tropicale offre un véritable havre de paix le long de la Marina.


Nous avons logé chez l’habitant, en Airbnb; une globe trotteuse, chineuse de vieux objets racontant une histoire, comme j’aime.. Superbe rencontre humaine, ca valait bien une photo d’au revoir..!


J'espère que ce carnet de voyage vous a donné envie de partir à la conquête de l'Andalousie... Je n'ai qu'une envie; y retourner!

Bon séjour :)

#roadtrip #guidevoyage #andalousie #seville #Malaga #villagesblancs #espagne #ideevoyage

Noushka Arkitect © 2020 - All rights reserved

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle